UA-62488107-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saint Josémaria - Page 2

  • Se passer de Dieu ?

    Les hommes pensent souvent qu’ils peuvent se passer de Dieu. Ils se trompent. Bien qu’ils ne le sachent pas, ils gisent comme le paralytique de la piscine probatique : incapables de se mouvoir vers les eaux qui sauvent, vers la doctrine qui met la joie dans l’âme. Bien souvent c’est la faute des chrétiens ; ces personnes pourraient répéter hominem non habeo (Jean 5, 7), je n’ai même pas quelqu’un pour m’aider. Tout chrétien doit être apôtre, parce que Dieu, qui n’a besoin de personne, a néanmoins besoin de nous. Il compte sur nous pour que nous nous consacrions à répandre sa doctrine salvatrice.

     

    Saint Josémaria, homélie « Loyauté envers l’Eglise ».

  • L'Eglise

     

    L'Église est la totalité du Peuple de Dieu et l'ensemble de tous les chrétiens ; et (…) là où il y a un chrétien qui s'efforce de vivre au nom de Jésus-Christ, là est présente l'Église. (…) C'est aux millions de femmes et d'hommes chrétiens qui peuplent la terre, qu'il incombe de porter le Christ dans toutes les activités humaines, en proclamant par la vie qu'ils mènent que Dieu aime tous les hommes et veut que tous soient sauvés. C'est pourquoi, la meilleure façon de participer à la vie de l'Église, la plus importante et celle qui, en tout cas, doit être comprise dans toutes les autres, c'est d'être chrétien intégralement, à l'endroit où l'on se trouve dans la vie, là où la vocation humaine nous a conduits. (…) Christianiser de l'intérieur le monde entier, lui montrer que Jésus-Christ a racheté toute l'humanité, telle est la mission du chrétien

    Saint Josémaria, Entretiens, n° 112.

  • Apostolat et gloire de Dieu

    Puisque la gloire de Dieu est la manifestation de ses perfections, l’on comprend que rendre gloire à Dieu ne peut pas se réduire à reconnaître ces perfections et à les aimer, mais que cela exige de les montrer aux autres. Il s’ensuit que quand nous disons que la fin de la vie spirituelle est de rendre gloire à Dieu, nous voulons dire : rendre gloire à Dieu en manifestant sa gloire aux autres. Cette exigence n’est pas quelque chose d’ajouté, mais un élément de sa substance, de la même façon qu’éclairer appartient à la substance de la lumière. « Que votre lumière brille ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres et glorifient votre Père qui est dans les cieux. ” (Mt 5, 16). Le Seigneur, commente saint Josémaria, « veut que sa lumière brille dans la conduite et dans les paroles de ses disciples, et dans les tiennes aussi » (Sillon, n° 930).

    E. Burkhart-J. Lopez, Vida cotidiana y santidad en la enseñanza de San Josemaría. Estudio de teología espiritual, Madrid, Rialp, vol. I, 2010, p. 277.

  • Vocation à la sainteté

    En travaillant, vous n’accomplissez pas une tâche purement humaine, parce que l’esprit de l’Opus Dei veut que vous en fassiez une œuvre divine. Avec la grâce de Dieu, vous donnez à votre travail rofessionnel au milieudu monde un sens plus profond et plus dense, en l’orientant vers le salut des âmes, en le mettant en relation avec la mission rédemptrice du Christ.

     

    Saint Josémaria, Lettre, 15 octobre 1948, n° 20, cité par A. Vazquez de Prada, Le fondateur de l’Opus Dei, vol. III, p. 90-91.

  • Lavaleur du travail

    Dites-vous bien que, au service de Dieu, il n’y a pas de travail de deuxième catégorie : tous sont très importants. La classe du travail dépend des conditions personnelles de celui qui l’exerce, du sérieux avec lequel il l’accomplit, de l’amour de Dieu qu’il y met. Noble est le travail du paysan qui se sanctifie en cultivant la terre, noble celui du professeur d’université, qui unit la culture et la foi, noble celui de l’artisan qui travaille dans son propre foyer, noble celui du banquier, qui fait fructifier les moyens financiers au bénéfice de la collectivité, noble celui de l’homme politique, qui voit dans son activité un service pour le bien commun, noble celui de l’ouvrier, qui offre au Seigneur l’effort de ses mains.

    Saint Josémaria, Lettre, 15 octobre 1948, n° 5, cité par A. Vazquez de Prada, Le fondateur de l’Opus Dei, vol. III, p. 94-95.

  • Action de grâces

    Refuser à notre Créateur et Rédempteur la reconnaissance pour les biens abondants et ineffables qu’il nous accorde est la plus effroyable et la plus ingrate des injustices. Mais si vous vous efforcez vraiment d’être justes, vous aurez souvent présente à l’esprit votre dépendance à l’égard de Dieu, car qu’as-tu que tu n’aies reçu (1 Corinthiens 4, 7) ? Vous vous remplirez alors de reconnaissance, et du désir de répondre à ce Père qui nous aime jusqu’à la folie.

    Saint Josémaria, Quand le Christ passe, n° 167.

  • 9 janvier : la saintete chretienne

     En ce jour anniversaire de la naissance de saint Josémaria, écoutons-le :

    979775fb40ac0f521d92222d0edd4307.jpgLe chrétien doit toujours être disposé à vivre avec tous, à donner à tous — par son amitié — la possibilité de s’approcher du Christ Jésus. Il doit se sacrifier avec joie pour tous, sans distinction, sans diviser les âmes en compartiments étanches et sans leur mettre des étiquettes comme à des marchandises ou à des insectes disséqués. Le chrétien ne peut se séparer des autres, sa vie serait misérable et égoïste. Il doit se faire tout à tous, pour les sauver tous(1 Corinthiens 9, 22).

    Saint Josémaria, Quand le christ passe, n° 124.


  • Meilleurs voeux

     

     

    « Jésus, Marie, Joseph,

     

    je veux être

     

     

    2ad4387aafee6bb0980652aaf7e748e5.jpg

     

     

    toujours avec

     

    vous trois »

     

    (saint Josémaria).

     

     

    Tel est mon vœux

     

    pour vous.

     

     

  • 30 decembre : dimanche de la Sainte Famille

    Les époux sont appelés à sanctifier leur union et à se sanctifier dans cette union. C’est pourquoi ils commettraient une grave erreur s’ils édifiaient leur conduite spirituelle en m8a4cb8d217cadbb10b875861f78173d2.jpgarge de leur foyer, ou en lui tournant le dos. La vie familiale, les relations conjugales, le soin et l’éducation des enfants, l’effort pour maintenir, assurer et améliorer la situation financière de sa famille, les rapports avec les autres personnes qui constituent la communauté sociale, tout cela correspond à des situations courantes auxquelles les époux chrétiens doivent donner un caractère surnaturel.

    Saint Josémaria, Quand le Christ passe, n° 23.

     

     

  • 11 décembre : apprendre de Marie

    Voici vers où nous dirige la bonté inégalable de notre Mère Saintecf0ed291ed9d832eb52259c25298a547.jpg Marie : un amour poussé à l'extrême, dans le soin mis à accomplir la Volonté divine, et un oubli total de soi-même. Elle était contente d'être là où Dieu l'avait placée.

    — C'est pourquoi rien chez Elle n'est commun : pas le moindre de ses gestes. — Retiens cette leçon !


    Saint Josémaria, Forge, n° 854.